Mot du président national

Bruno Gagné

Les métiers de cuisinier, de pâtissier et de chef…

Chers collègues et amis,

Depuis mon adhésion à la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec, en 2008, j’ai toujours été intéressé au fonctionnement de cet organisme. Au fil des ans, j’ai pu apprécier tout le travail accompli par mes prédécesseurs. Depuis le début, j’avais envie de faire partie d’un groupe de professionnels dont l’un des objectifs est d’améliorer les conditions de travail et la reconnaissance de notre profession.

En ce début de 21e siècle, la SCCPQ, comme le reste du monde, est touchée par une vague de changements profonds dont nous commençons à peine à constater l’ampleur. Nous voulons transformer ces nouveaux défis en occasions de développement. Le rôle primordial de notre regroupement est de définir notre identité et de circonscrire nos besoins et nos aspirations en vue de la reconnaissance d’un statut officiel de nos professions, mais aussi d’assurer et de stimuler la relève de jeunes cuisiniers et pâtissiers.

Aujourd’hui, plus que jamais, la raison d’être de notre organisme est toujours d’actualité. Notre mouvement associatif offre de nombreux avantages dont, les plus importants sont :

  • Échanger sur les tendances actuelles ;
  • Trouver des solutions au manque alarmant de personnel qualifié ;
  • Représenter les membres auprès des instances gouvernementales nationales, provinciales et fédérales ;

En ce début de mandat, voici mes objectifs spécifiques :

  • Aider l’ensemble de l’industrie alimentaire dans le recrutement de la main-d’œuvre nécessaire aux opérations de restaurants et d’entreprises alimentaires :
    – Création d’un comité spécial de la SCCPQ pour contribuer à trouver des solutions créatives et actuelles pour aider les employeurs à recruter des cuisiniers et des gens des métiers de bouche ;
  • Obtenir la reconnaissance et la mise en valeur de nos professions ;
  • Motiver l’augmentation d’inscription dans les écoles de cuisine au Québec en mettant en place un environnement et des conditions stimulantes dont :
    – L’organisation d’un concours des apprentis-cuisiniers et pâtissiers valorisant les jeunes cuisiniers et pâtissiers des écoles du Québec.
  • Implanter un Programme de formation complémentaire auprès des cuisiniers et pâtissiers du Québec ;
  • Augmenter les efforts de valorisation et de reconnaissance de la profession par divers moyens, dont :
    – Remise de bourses aux jeunes dans les écoles culinaires du Québec.
    – Contribution et partenariat majeurs lors du gala annuel Reconnaissance de la SCCPQ et s’assurer de la présence du Ministre du MAPAQ et/ou de son représentant.
    – Réalisation et conception d’une infolettre mensuelle dédiée aux membres de la SCCPQ.

Seule une association forte de ses membres et consciente de leur valeur intrinsèque peut et pourra avoir un impact décisif sur les enjeux de notre profession. Nous croyons fermement que la quantité de nos membres peut étayer et donner plus de poids et de sérieux à nos revendications. C’est donc un élément des plus importants. Nous y croyons et vous encourageons à adhérer à cette société qui est VOTRE association. Elle sera et deviendra ce que vous en ferez.

Président de la SCCPQ